LA QUALITE DE VIE AU TRAVAIL

 

SOCIAL ERGIE participe à la qualité de vie au travail au sein de votre entreprise.

Après avoir connu la gestion des Risques Psychosociaux (RPS), l’entreprise se dirige vers la Qualité de vie au travail (QVT).

 

Le monde du travail évolue sans cesse dans l’entreprise avec une intensification du rythme de travail, une diminution des effectifs, une flexibilité, une précarité de l’emploi, une diversité, etc. Cette évolution très diversifiée peut conduire au développement d’un risque : le risque psychosocial (RPS).

 

Le Dossier INRS 2014 décrit les Risques psychosociaux :

 

« Sous l’effet des mutations du monde du travail telles que la complexité grandissante des tâches, la réduction des temps de repos, l’individualisation du travail ou encore les exigences accrues de la clientèle, la prise en compte des risques psychosociaux est devenue incontournable ».

 

Les risques psychosociaux correspondent à des situations de travail où sont présents, combinés ou non :

  • du stress : déséquilibre entre la perception qu’une personne a des contraintes de son environnement de travail et la perception qu’elle a de ses propres ressources pour y faire face ;
  • des violences internes commises au sein de l’entreprise par des salariés : harcèlement moral ou sexuel, conflits exacerbés entre des personnes ou entre des équipes ;
  • des violences externes commises sur des salariés par des personnes externes à l’entreprise (insultes, menaces, agressions…).
  • Indépendamment de leurs effets sur la santé des individus, les risques psychosociaux ont un impact sur le fonctionnement des entreprises (absentéisme, turnover, ambiance de travail…). Il est possible de les prévenir ».

L’approche des RPS permet aux acteurs de l’entreprise de s’engager dans la construction d’une politique de prévention durable, qui prend en compte tant la santé des salariés que la performance de l’organisation.

 

SOCIAL ERGIE intervient dans le cadre de l’approche pluridisciplinaire, et dans le cadre de la santé au travail. A travers son action sociale, Social Ergie participe à la résolution de risques psychosociaux.

 

Aujourd’hui, l’entreprise se dirige vers la Qualité de Vie au Travail (QVT)

 

La gestion des RPS a mis en avant la question du stress au travail avec une médiatisation des suicides au travail qui ont porté un impact négatif sur l’image de marque d’entreprises.

 

La gestion des RPS permettant d’éviter de créer des conditions de souffrance au travail.

 

Il est apparu nécessaire de passer d’une situation vécue négativement à une situation positive, c’est-à-dire de créer un milieu sain de travail en développant la qualité de vie au travail, afin d’accroitre le bien-être, la productivité des salariés et de les fidéliser.

 

L’Accord National Interprofessionnel (ANI) sur l’égalité professionnelle et la qualité de vie au travail (QVT) a été signé le 19 juin 2013 :

« Les conditions dans lesquelles les salariés exercent leur travail et leur capacité à s’exprimer et à agir sur le contenu de celui-ci déterminent la perception de la qualité de vie au travail qui en résulte ».

 

 Les évolutions du monde du travail s’accélèrent et se transforment. Ainsi la perception toujours plus nette des liens existant entre qualité de vie au travail, qualité du travail et performance ont également joué un rôle moteur dans cette évolution.

 

L’accord signé du 19 juin 2013 souligne : « La compétitivité des entreprises passe notamment par leur capacité à investir et à placer leur confiance dans l’intelligence individuelle et collective pour une efficacité et une qualité du travail. Elle dépend aussi de leur aptitude à conjuguer performances individuelles et collectives dans le cadre du dialogue social. La qualité de vie au travail contribue à cette compétitivité« .

 

Une démarche de qualité de vie de travail a pour enjeu le développement de l’attractivité de l’entreprise, l’amélioration de la créativité, de l’engagement, de la motivation professionnelle et de la fidélisation des salariés, tout autant que la réduction des effets destructeurs et pathogènes du stress au travail (maladies cardio-vasculaires, troubles gastro-intestinaux, états d’anxiété et dépressifs…) et la diminution de l’absentéisme.

 

L’ANACT, l’Agence nationale pour l’Amélioration des Conditions de Travail a retenu six dimensions individuelles déterminantes pour la qualité de vie au travail :

  • relations sociales et professionnelles
  • contenu du travail
  • organisation du travail
  • réalisation et développement professionnel
  • conciliation entre vie au travail et vie hors travail

 

SOCIAL ERGIE participe à la qualité de vie au travail de votre entreprise à travers différentes actions :

  • les prestations de service social pour l’accompagnement individuel de vos salariés à travers :
  • la santé au travail : stress, absentéisme, maladie, handicap…
  • l’équilibre vie privée et vie professionnelle avec les actions sur le logement, la mobilité…
  • la formation collective ou /et individuelle sur la transition vers la future retraite
  • le coaching entreprise pour vos salariés ou pour vous-même en tant que dirigeant, afin de faire face aux évolutions ou changements professionnels : orientation, reclassement, reconversion professionnelle  …

 

Pour tout complément d’information, n’hésitez pas à nous contacter par téléphone au 06 48 26 06 48 ou en nous laissant un message via notre formulaire de contact.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *